1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
221 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
16 416 entreprises et 43 130 emplois créés ou maintenus en 2017
Accueil > Actualités > Concours Initiative « ♀ » féminin – Que sont-elles devenues ? Interview #3 de Karine Boyer-Kempf

Concours Initiative « ♀ » féminin – Que sont-elles devenues ? Interview #3 de Karine Boyer-Kempf

Publié le 07 décembre 2017

Depuis 2010, + de 1 000 candidates ont participé au concours Initiative "♀" féminin !
Découvrez le témoignage de Karine Boyer-Kempf, qui a créé les Princesses de Marie en 2009.

 

De l’entrepreneuriat à l’intrapreneuriat : un parcours aux multiples rebonds !

Son parcours

Karine Boyer-Kempf est responsable marketing et communication depuis une dizaine d’années quand elle décide de se mettre à son compte. Karine Boyer-Kempf a un coup de crayon qui ne passe pas inaperçu auprès des autres enfants de la crèche à laquelle sont ses enfants. Faciles à reproduire et populaires, ses dessins l’emmènent peu à peu à l’entrepreneuriat. Elle saute le pas en 2010 et créé les princesses de Marie, un site internet qui permet aux enfants de créer leur propre princesse en ligne et toute la papeterie associée. L’univers de l’édition pour enfants est complexe et conduit Karine Boyer-Kempf à se former dans de nombreux domaines : le juridique avec les enjeux de propriété industrielle (licence et royalties), le web, les filières de la papeterie et du dessin…En parallèle de son entreprise pour compléter ses revenus, Karine Boyer-Kempf devient chroniqueuse radio et TV sur des chaines régionales.

Après 6 années en tant que cheffe d’entreprise, Karine Boyer-Kempf aspire à retrouver une vie plus confortable tout en s’investissant dans une activité qui a du sens. Forte d’un tempérament entrepreneurial et de solides compétences en marketing et communication, elle prend la tête de la communication interne d’Handicap International, où toute la fonction reste à structurer à l’échelle internationale. Aujourd’hui, Karine Boyer-Kempf est ce qu’on appelle une intrapreneure : une salariée dont le poste lui permet de mettre à profit prise d’initiatives, créativité et prise de décisions.

Son expérience du concours

La phase de préparation du concours a été très formatrice pour Karine Boyer-Kempf. Se mettre en condition, faire comprendre son projet, tant à l’écrit qu’à l’oral, parler d’innovation, anticiper des questions, a été un exercice enrichissant.

L’audition devant un jury de personnes qu’elle ne connaissait pas lui a permis de challenger son projet et de se confronter à des questions qu’elle n’attendait pas.

Au-delà de la dotation financière qui a été un coup de pouce pour son démarrage d’activité, elle a pu nouer des liens avec une autre lauréate avec qui elle a notamment participé à des salons professionnels et explorer des pistes commerciales.

Son conseil d’entrepreneure

L’entrepreneuriat est un challenge personnel qui permet de se prouver quelque chose. Pour réussir sa création, Karine Boyer-Kempf insiste sur le fait que bien connaître le domaine d’activité, ou s’associer avec une personne qui le maîtrise, est indispensable.

Au-delà des compétences métier, entreprendre va de pair avec un mode de pensée auquel il faut être prêt.e. Toujours en alerte, l’entrepreneur.e voit de l’amélioration partout et a de nouvelles idées continuellement. Pour garder le cap, la clé est de savoir s’organiser et d’abattre une somme considérable de travail : le temps peut vite manquer !

Enfin, Karine Boyer-Kempf se réjouit qu’aujourd’hui les entrepreneures et notamment les femmes, ont le choix pour se faire accompagner. C’est le bon moment pour oser entreprendre, et s’appuyer sur la discrimination positive en faveur des femmes entrepreneures et les nombreux réseaux déidées aux femmes qui ont émergé ces dernières années.

La lettre ? Initiative S'abonner